ROMILLY-PT ST PIERRE-FOOTBALL CLUB : site officiel du club de foot de ROMILLY SUR ANDELLE - footeo

les p'tites infos du rpfc

PARIS NORMANDIE 24/06/2017

SPORTS Football - R1 : des nouvelles têtes sur les bancs Publié 23/06/2017 23:28    Eric Ratsimbazafy va retrouver le plus haut niveau régional sur le banc de Romilly/Pont-Saint-Pierre Eric Ratsimbazafy va retrouver le plus haut niveau régional sur le banc de Romilly/Pont-Saint-Pierre  

La date du coup d’envoi du championnat Régional 1 sera connue la semaine prochaine. Certains entraîneurs vont découvrir ou redécouvrir le plus haut niveau régional.

CLAUDE SEVENO

Le football lui manquait depuis sa dernière apparition sur le banc de touche du Grand-Quevilly FC à la fin de la saison 2015-2016. « J’ai mis quelque mois à m’en remettre », confie-t-il. Aujourd’hui Eric Ratsimbazafy a retrouvé le sourire et un... banc au FC Romilly/Pont-Saint-Pierre. « Je savais que le club de l’Eure recherchait un entraîneur, sachant que Thierry Laridon ne souhaitait pas poursuivre l’aventure. J’ai alors proposé mes offres de service puis j’ai rencontré le président. Le feeling est passé aussitôt. » A 40 ans, l’ancien joueur du FC Rouen, de Levallois, de l’Evreux FC et du CMS Oissel, mais également entraîneur des U19 de l’US Quevilly qu’il a fait monter en National, de la réserve de l’USQ en CFA 2 et du Grand-Quevilly en DH, va pouvoir s’appuyer sur un effectif stable, puisque seul Christophe Blanchard, pour La Maladrerie (Calvados) a manifesté son désir de partir. « Le point positif est que je conserve un noyau de 14/15 joueurs que je vais renforcer avec un milieu de terrain offensif et deux attaquants. Notre objectif sera uniquement le maintien », affirme le titulaire du DES (diplôme d’entraîneur supérieur) qui a fixé la reprise des entraînements au 6 août. Mais aussi ses premiers matches amicaux d’avant-saison sur des lieux et des horaires restants à définir : Bihorel (le 13), Evreux FC « B » (le 16), RC Caudebec (le 19), Déville/Maromme « B » (le 23).

18/05/2017

L IMPARTIAL

28 AVRIL

LIMPARTIAL

21 AVRIL

L'Impartial

 

07/04/2017

L'impartial

 

05/04/2017

En match retard de la 13e journée, programmée à l’origine le 5 février, les Rouennais l’ont emporté hier soir devant leur public, face à Romilly/Pont-Saint-Pierre (3-1).

CLAUDE SEVENO  PARIS NORMANDIE

À la faveur de ce nouveau succès, le 12e de la saison Jeremy Prieur et ses partenaires remontent sur la troisième marche du podium provisoire, devançant ainsi d’une longueur leurs voisins du Grand-Quevilly FC.

Après une minute de silence observée en mémoire de Michel Guez, président du FC Rouen entre 1991 et 1995 et Roland Castelot, ex-président de l’Amicale des anciens joueurs du FCR, décédés récemment, le premier quart d’heure se traduit par de nombreuses maladresses, des pertes de balles de part et d’autre. Le premier tir cadré est l’œuvre de Gomis, bien lancé dans l’axe, mais sans danger pour Quedeville (17e). La réaction des locaux est immédiate. Belgacem sème la panique dans le camp des Eurois. Après avoir éliminé le dernier rempart du FCRPSP, sa tentative est repoussée sur la ligne par Peltier venu à la rescousse, pour suppléer son propre gardien (18e). Au fil des minutes, la domination des hommes de Romain Djoubri se fait de plus en plus pressante, à l’image d’un corner exécuté par Bassin qui provoque un moment de panique dans la surface des visiteurs (21e). Ces derniers après avoir résisté vont finir par céder quand Guillo amorce une nouvelle contre-attaque. Son centre aérien est suivi d’un mauvais renvoi des joueurs tout de noir vêtus. Le ballon parvient alors sur Mendy dont la frappe enroulée du pied droit ne laisse aucune chance à Lebastard (1-0, 22e). Belgacem à deux reprises se voit offrir la possibilité de doubler la mise mais c’est Guillo qui va s’y coller juste avant le repos. Monté aux avant-postes sur son flanc gauche Bassin adresse un long centre au ras du sol qui permet au n° 7 du FCR, lancé en pleine course, d’ajuster un missile hors de portée de Lebastard (2-0, 45e). Les rares opportunités à porter au crédit des Romipontains durant le premier acte seront à mettre sur le compte de Gomis (39e, 41e) mais sans réelle inquiétude pour les Diables rouges

Infériorité numérique

Forts de leur avantage acquis avant la pause, les Rouennais pensent pouvoir tenir leur avance au tableau d’affichage. C’est mal connaître la détermination des Eurois et celle de Blanchard. Sur un second corner consécutif en l’espace d’une minute, l’ancien joueur de Mesnil-Esnard/Franqueville expédie directement le cuir dans les filets de Quedeville, pas exempt de tout reproche sur l’action (2-1, 47e). Si Lebourg oblige le n°1 de Romilly à une envolée pour détourner en corner une frappe puissante (56e) et si Belgacem rate une belle situation pour faire le break sur un caviar servi par Mendy (61e), c’est Prieur, le capitaine seinomarin, qui se distingue sur la pelouse de Diochon en écopant d’un deuxième avertissement synonyme d’une expulsion. En infériorité numérique durant les vingt dernières minutes les Rouennais réussiront néanmoins à corser l’addition. D’un coup de tête de Diop à la réception d’une passe aérienne judicieuse de Lebourg (3-1, 88e).

FC ROUEN - ROMILLY/PT-ST-PIERRE : 3-1 (2-0) Arbitre : M. Gervais. Spectateurs : 500. Buts pour Rouen : Mendy (22e), Guillo (45e), Diop (88e) ; pour Romilly : Blanchard (47e) Avertissements à Rouen : Prieur (49e), Diop (78e) ;
à Romilly : S. Lebourg (73e), Ferey (75e) Expulsion à Rouen : Prieur (70e) ROUEN : Quedeville - Bernard, Bassin, Percepied, P. Lebourg, Prieur (cap), Guillo, Gibon, Mendy, Mainemare, Belgacem. Remplaçants : Diop, Ouahbi, Sossoko. Entraîneur : Romain Djoubri. ROMILLY/PONT-SAINT-PIERRE : Lebastard - Zeude, Clayer (cap), Fortin, Peltier, Alanion, Lebourg, Blanchard, Das Nevès, Vallée, Gomis. Remplaçants : Bernard, Ferey, Foubert. Entraîneur : Thierry Laridon.

JEUDI 30 MARS

LIMPARTIAL

 

 

27/03/2017

COUPE DU MATIN L. BOLAND 
1/8 èmes de FINALES - DIMANCHE 16 AVRIL 2017


FAC ALIZAY – G ANGERVILLE
ROMILLY ST PIERRE – AS IGOVILLE
US GASNY – FC LOUVIERS
LA CROIX VALLEE D'EURE – SPN VERNON
FC ILLIERS – ST SEBASTIEN
ENT. FIDELAIRE/CONCHE – US GRAVIGNY
FC EPEGARD NEUBOURG – CS IVRY
PACY-MENILLES RC – ES NORMANVILLE

1/4 DE FINALES DIMANCHE 07 MAI 2017

Vainqueur N° 7 - Vainqueur N° 6
Vainqueur N° 2 - Vainqueur N° 8
Vainqueur N° 1 - Vainqueur N° 4
Vainqueur N° 3 - Vainqueur N° 5

1/2 DE FINALES DIMANCHE 28 MAI 2017

Vainqueur N° 4 - Vainqueur N° 1
Vainqueur N° 2 - Vainqueur N° 3

Les FINALES des Coupes auront lieu le Dimanche 11 juin 2017 à GAILLON.


En savoir plus sur http://eure.fff.fr/cg/7401//www/2205215.shtml#e516SHFwmcI6lcji.99

COUPE DES RESERVES P. SAïDANI
1/8 èmes de FINALES - DIMANCHE 16 AVRIL 2017


ES CLAVILLE - FC ROUMOIS NORD
VALLEE DE L'OISON – ROMILLY PONT ST PIERRE FC
ST SEBASTIEN - SPN VERNON
US RUGLES – CA PONT AUDEMER
EVREUX SJM - THIBERVILLE
FC VAL DE RISLE – FC SERQUIGNY
FC SEINE EURE - FC EPEGARD NEUBOURG
ST MARCEL – CA PITRES

1/4 DE FINALES DIMANCHE 07 MAI 2017

Vainqueur N° 6 - Vainqueur N° 2
Vainqueur N° 1 - Vainqueur N° 5
Vainqueur N° 8 - Vainqueur N° 3
Vainqueur N° 7 - Vainqueur N° 4

1/2 DE FINALES DIMANCHE 28 MAI 2017

Vainqueur N° 3 - Vainqueur N° 2
Vainqueur N° 1 - Vainqueur N° 4

Les FINALES des Coupes auront lieu le Dimanche 11 juin 2017 à GAILLON

Paris Normandie 27/03/2017

A Romilly, Gonfreville a signé sa 18e victoire en 18 journées (0-3). Inarrêtable.

 JEAN-PIERRE HERANVAL

Déjà quasiment assuré de monter en N3, Gonfreville ne lève pas le pied pour autant. Hier, à Romilly, l’ESMGO a signé un 18e succès en autant de journées disputées. Un chiffre incroyable qui souligne la soif inétanchable de victoires du groupe de Rachid Hamzaoui. « Ce sont des compétiteurs, assure le technicien gonfrevillais. Ils sont comme ça, ce sont des gars qui ont toujours envie d’attaquer, de jouer vers l’avant. Il ne faut pas aller contre la nature. Si on fait ce parcours-là, c’est grâce à notre puissance offensive. Il y a la volonté de marquer toujours plus de buts. C’est facile de les motiver la semaine à l’entraînement, on profite du moment, de notre spirale positive. On a une équipe très bien équilibrée, bien plus qu’il y a trois ans lorsqu’on avait lâché un peu en fin de championnat. Là, dans la difficulté, on sait faire le dos rond et on peut compter sur une grosse défense et un grand gardien. »

Un gardien, Hamady Niasse en l’occurrence, qui a sorti deux belles parades hier (53e et 84e, à chaque fois face à Foubert à bout portant). Deux sauvetages qui ont empêché Romilly de revenir dans la partie. Avant cela, Nadir Chabbi par deux fois (10e de la tête, 59e après une erreur du gardien romillipontain) avait permis aux siens de prendre l’avantage. Malick Thiaw, lui, clôturait le score en fin de rencontre (0-3, 89e).

Romilly ne gagne plus

De son côté, Romilly/Pont-Saint-Pierre n’a pas à rougir de sa prestation. Face à la meilleure équipe du championnat (de l’histoire du championnat ?), les Eurois, qui ont perdu Fosse sur une blessure à l’épaule, ont donné leur maximum. « On a essayé d’avoir un bloc assez bas et de les contrer, explique Thierry Laridon. Ce qu’on a fait en début de seconde mi-temps. Mais après le deuxième, c’était vraiment impossible. Mes joueurs ont respecté les consignes, ont fait un bon match. Néanmoins, face à cette équipe, il faut un gros miracle pour pouvoir gagner. »

Privé de victoire depuis sept matches, le RPSPFC est, lui, toujours à la recherche des derniers points qui pourraient assurer son maintien. « On a toujours regardé derrière nous. On est promu. On sait depuis le début que ça va être serré jusqu’au bout. »

RECORDS EN VUE (DH HAUTE-NORMANDIE)

Record de points (91) : depuis l’instauration de la victoire à quatre points (en 1995-1996), trois formations ont réussi à cumuler 91 points. Il s’agit de l’Évreux FC (2015), de la « B » de QRM et du FC Rouen (2016).

Record de victoires (20) : elles sont cinq équipes depuis le passage à quatorze clubs en 1982-1983 : Oissel (2003), la « B » de l’US Quevilly (2013), Évreux FC (2015), la « B » de QRM et le FC Rouen (2016).

Plus petit nombre de défaites (1) : encore invaincue, l’ESMGO pourrait réussir ce qu’aucune équipe n’est parvenue à faire dans l’histoire de la DH. En revanche, elles sont nombreuses à n’avoir chuté qu’une seule fois : Évreux AC (1985), Pacy (1994), FC Dieppe (1996), Évreux FC (2015), la « B » de QRM et le FC Rouen (2016).

Meilleure attaque (75) : avec sa moyenne de buts actuelle (2,9 buts/match), Gonfreville pourrait battre le record du plus grand nombre de réalisations dans une saison. Un record détenu par la « B » de QRM qui avait scoré à 75 reprises la saison dernière.

L'IMPARTIAL JEUDI 23 MARS

L'IMPARTIAL JEUDI 16 MARS

L'IMPARTIAL JEUDI 9 MARS

L'IMPARTIAL JEUDI 2 MARS

 

 L'IMPARTIAL JEUDI 23 FEVRIER 

 

 L'IMPARTIAL JEUDI 16 FEVRIER

L IMPARTIAL JEUDI 9 FEVRIER 2017

le 07/FEVRIER /2017

Lors d'une récente réunion à la mairie de Romilly, Pierre Chiapello conseillé municipal, fidèle supporter du RPFC et conseiller municipal, a proposé d'annoncer les matchs à domicile du RPFC (seniors, vétérans et jeunes) dans le bulletin municipal (la lettre de Romilly) et sur les panneaux lumineux d'information de la commune. Le RPFC apprécie cette initiative et remercie M. Le Maire Jean Luc Romet et bien sûr M.Pierre Chiapello ainsi que le conseil municipal de Romilly sur Andelle !

L IMPARTIAL LE 2 FEVRIER 2017

PARIS NORMANDIE 01/02/2017

RPFC le 26/01/2017

Le RPFC Officialise le départ de son entraîneur Sébastien Dubuisson pour des raisons professionnelle. Sébastien quitte la Normandie pour le sud de la France.

Après concertation du bureau, François Xavier Delalonde , président du RPFC, a décidé de nommer Thierry Laridon, actuel entraîneur de la B, après que celui-ci ait donné son accord. La solution en interne a était accepté et était également la préférence des joueurs du RPFC; De ce fait, c'est Nicolas Cardoso qui devient le coach de la B. Deux beaux challenges pour la deuxième partie de championnat.

Tous les joueurs , dirigeants ,éducateurs ,accompagnateurs du RPFC souhaitent bonne chance à Sébastien dans son nouveau challenge professionnel. 

Retrouvez l'interview de Sébastien Dubuisson en intégralité qu'il a donné au site Foot Normandie.fr. 

DH : changement de coach à Romilly !
Surprenant 4ème de Division d’Honneur, le promu Romilly s’apprête à débuter la seconde moitié de saison sous les ordres d’un nouveau coach, après le départ imprévu de son technicien Sebastien Dubuisson.

« Après un an et demi passé au RPFC, je suis dans l’obligation de quitter le club pour des raisons professionnelles. C’est le cœur gros que je quitte un club mais aussi une famille, car le RPFC est une vrai famille avec des gens attachants, des joueurs avec des grandes qualités, des éducateurs au service des plus jeunes, sans oublier deux présidents entièrement dévoués à la cause du RPFC. » Voici les premiers mots touchants qu’a délivré le désormais ex-coach de Romilly, qui a gentiment accepté de revenir sur ce départ pour nous. Un départ synonyme de nouveau défi : « Je retiens en si peu de temps un 6ème tour de Coupe de France face à QRM la saison dernière, où nous avons joué devant 800 personnes, une montée en DH, et évidemment notre première partie de saison en DH avec cette place de quatrième qui étonne beaucoup de monde. Mais comme je l’ai dit à mes joueurs, « entraîneur n’est pas mon métier », et l’opportunité professionnelle qui se présente à moi est un challenge à relever. Je suis un homme de défi donc let’s go ! » .

Direction la région PACA pour cet amoureux du ballon rond, qui ne se fait toutefois aucun soucis quant à l’avenir de son RPFC. « Je ne suis pas inquiet pour le club, la formation des jeunes reprend de belle manière avec des éducateurs comme JM Coeffier ou encore Quentin Das Neves, je ne peux pas citer tout le monde mais ils sont tous super. Sans oublier le projet du club « des parrains, une équipe » qui prend une belle envergure. Je suis aussi confiant pour les seniors, Thierry Laridon (en charge de la B) me succède logiquement, on se connaît parfaitement, c’est l’homme de la situation car il connaît le groupe et sera accompagné de Jonhy Bonte qui était avec moi depuis un certain temps. C’est un peu ma femme au foot, il me chouchoute et il a toujours le mot juste ! Il y a un super groupe, des joueurs de caractère, intelligent, et qui ne lâcheront rien pour la seconde partie. De toute façon, je vais continuer à les suivre et ils n’ont pas intêret à déconner ! Je leur souhaite que des bonnes choses ! Bon vent à tous, bonne continuation footnormandie, c’était un plaisir… »

 La rédaction de Footnormandie.fr lui souhaite une bonne continuation et une pleine réussite dans ses nouveaux projets. Un grand merci également pour sa disponibilité.

 

L'impartial du 26012017

Limpartial 29/12/2016

Limpartial Le 22/12/2016

 

Limpartial Le 15/12/2016

le 14/12/2016

DH : défaite sur tapis vert pour le Fc Rouen ?

Victorieux sur le terrain sans aucune contestation possible face à l’Us Gasny (0-6), une rumeur concernant la défaite sur tapis vert du Fc Rouen est de plus en plus insistante depuis quelques heures. Et pour cause…

Troisième de ce championnat de Division d’Honneur, les Diables Rouges ont pu compter entre autre sur la présence de Paul Percepied pour composer sa ligne défensive. Une titularisation qui semble t-il n’aurai pas dû avoir lieu, le joueur ayant récolté un troisième carton jaune en moins de trois mois, il y a quinze jours sur la pelouse de l’As Fauville. Une nouvelle « biscotte » qui prévoit une suspension d’un match automatique par la Commission de Discipline de la Ligue de Normandie, et qui a pris effet le 05 décembre concernant le joueur Rouennais comme cela est précisé sur FootClubs.

 

 

L’ Us Gasny ayant posé une réserve ce jour, a désormais des chances de remporter la rencontre sur tapis vert. Il faudra pour cela attendre la réponse de la Ligue de Normandie, qui interviendra probablement après les vacances en début d’année 2017. Si cela était confirmé, le Fc Rouen conserverai tout de même sa troisième place, mais ne posséderai plus que deux points d’avance sur l’AL Déville/Maromme et Romilly. A suivre…

 En savoir plus sur http://footnormandie.fr/dh-defaite-tapis-vert-fc-rouen#0o6FPGiuRjyegYXg.99

 

Limpartial du 08/12/2016

PARIS NORMANDIE 05/12/2016

RPFC FAUVILLE

http://www.paris-normandie.fr/sport/football-dh--nul-logique-entre-romilly-et-fauville-XD7630275#

Football - DH : nul logique entre Romilly et Fauville Publié 04/12/2016 á 23H27 Grâce à ce match nul, Anthony Leclerc et Fauville conservent un point d’avance sur la lanterne rouge (photo archives) Grâce à ce match nul, Anthony Leclerc et Fauville conservent un point d’avance sur la lanterne rouge (photo archives)  La partie ne restera pas dans les annales. Les conditions délicates de jeu (terrain gelé) n’ont pas permis à Romilly et à Fauville de pouvoir s’exprimer complètement. Et faute d’avoir trop reculé après l’ouverture du score, les locaux se sont fait reprendre sur le fil (1-1).

Compte tenu du classement respectif des deux équipes, on s’attendait à une confrontation pour le moins déséquilibrée. Dès l’entame, les Eurois prenaient la direction des opérations et dominaient outrageusement les débats. Techniquement et tactiquement, les Bleus semblaient bel et bien un cran au-dessus des Seinomarins qui repoussaient tant bien que mal l’orientation offensive des locaux. Mais cette domination restait bien stérile et hormis deux timides tentatives, la précipitation des Bleus ne leur permettait pas de se procurer de franches occasions. Le rôle de victime expiatoire ne semblait pas convenir à des Fauvillais qui sortaient peu à peu de leur torpeur. Et la frappe de leur capitaine, Gobron, le faisait savoir (37e). Les locaux allaient accélérer leur pression sur la défense adverse en fin de première période. Mais Pressoir se montrait des plus vigilants et décisifs sur sa ligne, tout d’abord sur un coup franc de Peltier (43e), puis sur une tête à bout portant de Vallée (44e).

« C’est une déception »

Le portier seinomarin allait pourtant s’incliner dès l’entame de la seconde période. À la suite d’un coup franc, Dugats, peut-être en position de hors-jeu, profitait du cafouillage pour ouvrir la marque (1-0, 48e). « On fait une première mi-temps cohérente avec nos moyens, mais l’ouverture du score plombe notre dynamique » réagissait Damien Crochemore. Car dans la foulée, Dugats, encore lui, trouvait la transversale sur une tête (52e). Mais comme le résumait bien Sébastien Dubuisson, « les Fauvillais n’ont rien lâché et, faute d’avoir fait un grand match aujourd’hui, on les a laissés revenir petit à petit ».

Plus actifs, les Cauchois reprenaient des couleurs, profitant amplement du relâchement des locaux. Autin (76e), puis Gobron (80e) et enfin Dupré (83e) essaimaient les premières escarmouches notables. Puis alors que Romilly croyait tenir la victoire, Brachais partait seul dans l’axe pour battre le portier local (1-1, 90e+1). « On ne méritait pas de gagner sur l’ensemble de ce match. On fait une boulette en fin de partie et on le paie cash. On accuse le coup physiquement. C’est une déception », concluait Dubuisson.

 Limpartial du 01/12/2016

 FOOT NORMANDIE.FR 

ARTICLE DU 26/11/2016

 DEVILLE -RPFC

http://footnormandie.fr/dh-romilly-surprend-laldm-a-lexterieur

L'impartial du 24/11/2016

 

Limpartial du 10/11/2016

 

PARIS NORMANDIE DU 01/11/2016 Football - DH : l’ESMGO est inarrêtable 

 

Hier, face à Romilly/Pont-Saint-Pierre, elle a signé un septième succès (4-2) en autant de journées de championnat. Auteur <br />du troisième but, Malick Thiaw <br />a participé au nouveau festival de l’ESMGO

Auteur du troisième but, Malick Thiaw a participé au nouveau festival de l’ESMGO  

JEAN-PIERRE HERANVAL

Un tel départ, une besace remplie de sept succès après... sept journées de championnat, Rachid Hamzaoui n’en a pas souvenir. « Il faudrait que je fouille dans mes archives, mais, honnêtement, je ne pense pas avoir déjà connu cela. » Il faut dire que ce démarrage tambour battant est tout bonnement exceptionnel. D’autant plus que Gonfreville, vainqueur hier de Romilly/Pont-Saint-Pierre (4-2), affiche, depuis le début de la saison, une réelle maîtrise du sujet.

Ce fut le cas ce week-end face à des Romillipontains qui ont de plus été gênés par le revêtement synthétique du stade Baquet. La première mi-temps a ainsi été à sens unique. Et les hommes de Sébastien Dubuisson pouvaient être plutôt satisfaits de ne rentrer au vestiaire qu’avec un but de retard (1-0). Car, en faisant preuve d’un peu plus de réalisme, les Rouge et Noir auraient dû faire le break. Face à une équipe qui avait décidé de les attendre, les Gonfrevillais ont souvent cherché à trouver la profondeur. Et dans le dos de la charnière Blanchard - Peltier, les ballons sont parfois passés, sans que Fidel Loppy (8e, 20e, 27e) ou Kamara (33e, 34e) ne parviennent à trouver la faille. « C’est sûr qu’on a manqué d’efficacité,confirme Hamzaoui. Mais on a vu des joueurs qui avaient beaucoup d’affinités, qui ont fait preuve de justesse technique et qui ont su se procurer beaucoup d’occasions. » Jusqu’à ouvrir le score par Fidel Loppy, à l’affût après une reprise manquée de Kamara (1-0, 35e).

Un relâchement compréhensible

Le plus dur était fait. « Dès lors, on a été obligés de sortir, explique Dubuisson. Tout en sachant que, face à la vitesse de leurs attaquants, on s’exposait à des contres. » En effet. Malgré une belle occasion d’égaliser (un coup franc de Blanchard repoussé par Niasse sur sa ligne et suivi d’une frappe de Das Neves sur le poteau, 53e), Romilly a été puni par les avants gonfrevillais. Trois fois en sept minutes : Damien Loppy d’une frappe croisée (2-0, 66e), Thiaw sur une tête renversée (3-0, 68e) et Laup seul face au but vide (4-0, 73e). « On n’apprend pas de nos erreurs, regrette le coach eurois. Déjà, à Pacy (4-0), on avait pris trois buts en sept minutes. »

Des regrets d’autant plus grands qu’après ce quatrième coup de bambou, les Romillipontains se sont mis à jouer. Sans complexe. C’est ainsi qu’ils sont parvenus à sauver leur honneur, grâce à deux pions signés Das Neves (4-1, 78e) et Fortin (4-2, 87e). Un quart d’heure durant, ce sont eux qui ont mis le feu, faisant monter quelque peu la pression dans les caboches gonfrevillaises. « C’est ça qui me chagrine, confie Hamzaoui. Qu’il y ait un relâchement à 4-0, je peux le comprendre, mais je n’accepte pas que mes joueurs s’énervent, s’agacent. Qu’ils prennent du plaisir ! Ce qu’ils font, cette série de victoires, c’est énorme. Il n’y a pas lieu de s’énerver, il faut profiter. »

Surprenant promu, Romilly, qui reste à portée de fusil du podium, ne pouvait que constater les dégâts. «La défaite est logique, conclut Dubuisson. Et 4-2, c’est plus facile à gérer mentalement que 4-0. » Les coéquipiers de Quentin Das Neves pourront également se dire que, pour le moment, absolument personne n’est parvenu à faire ne serait-ce que vaciller l’ogre gonfrevillais. Pas même le FC Rouen.

 

L'impartial du 03/11/2016

 

ARTICLE DU 31/10/2016 FOOT NORMANDIE

 http://footnormandie.fr/dh-romilly-toujours-intraitable-a-domicile

 

ARTICLE DE L IMPARTIAL 30/10/2016

Paris Normandie du 02/10/2016 Football -

DH : Romilly à réaction  1-0

Les Osseliens ont manqué de précision dans le dernier geste

 

Après une première période insipide, il aura fallu attendre l’heure de jeu et l’ouverture du score pour assister à un match un peu plus débridé Les Osseliens ont manqué de précision dans le dernier geste   Les deux formations entraient timidement dans la partie. Et même si les locaux se montraient plus pressants après 10 minutes de jeu, on sentait que le round d’observation n’avait pas pris fin. Les Osseliens finissaient par mettre le pied sur le ballon et prendre la mesure de la rencontre. Mais bien que largement dominateur, aussi bien techniquement que tactiquement, ils se faisaient trop maladroits dans le dernier geste pour être réellement dangereux.

Acculés dans leurs 40 derniers mètres, les Eurois peinaient à briser le bon et haut pressing des Seinomarins. Il fallait attendre l’antépénultième minute pour voir la première frappe cadrée de la partie, œuvre d’Ait Saïd, sans danger pour le portier local (43e).

Sébastien Dubuisson, coach de Romilly, espérait « plus d’engagement et de rythme » de la part de ses garçons à l’orée de la seconde période. Et il allait être entendu par ses joueurs. Car après une première frappe de Peltier qui faisait briller un Belabes attentif (55e), Hubert ouvrait le score pour les Noirs sur une bourde de ce même Belabes, coupable sur le coup (63e). Le match gagnait enfin en intensité. Libérés, les locaux se montraient plus à leur avantage. À trois reprises, ces derniers trouvaient les bonnes combinaisons pour aggraver la marque (69e, 76e, 85e) mais c’était sans compter sur la maladresse ou sur un gardien visiteur retrouvé.

Aït Saïd trop maladroit

Les réservistes d’Oissel poussaient pour arracher le nul mais par trop de précipitation, ils manquaient de précision. Et c’était l’inévitable Ait Saïd, pas avare d’efforts, qui échouait par trois fois dans les derniers instants (86e, 89e, 90e).

Au-delà du résultat, Sébastien Dubuisson appréciait « la réaction de ses joueurs après la lourde défaite à Pacy (4-0) ». Il ajoutait « qu’aujourd’hui, il aurait volontiers signé pour un nul face à une réserve de CFA 2». Et concluait très réaliste : « nous ne serons pas dans le haut du panier dans ce championnat les grosses écuries arrivent (Rouen, Gonfreville, Frileuse). Aujourd’hui, on est à trois victoires et un nul en quatre matches et on sait qu’il faudra un minimum de six victoires pour le maintien. On engrange les points en jouant sur nos valeurs, le collectif et la solidarité, et pour le moral, cette victoire c’est du bonus ».

 

 ARTICLE DE  L IMPARTIAL DU 01/10/2016

Romilly Pont-Saint-Pierre Football Club [Sport] C'est parti pour les U9

Quatre-vingt enfants, évoluant en U9, ont fait leur retour sur les pelouses avec quelques matchs et jeux éducatifs.

 

 

-Les jeunes footballeurs ont retrouvé les pelouses du complexe Jacques Leullier.

Le divorce étant bel et bien consommé avec l’Andelle Football Club, c’est sous l’égide du Romilly-Pont-Saint-Pierre Football Club que douze équipes U9 ont fait leur rentrée l’autre samedi sur les installations romilloises du complex Jacques Leullier.

Quatre-vingt enfants, nés en 2008 et 2009, étaient attendus pour quelques matchs et jeux éducatifs qui se sont prolongés durant toute la matinée, sous le contrôle de deux éducateurs du club, Pierre Quenneville et André Marcdargent.

« Ils viennent de Romilly-sur-Andelle et de Pont-Saint-Pierre bien sûr, mais aussi d’Igoville, d’Alizay, de Malherbe-Surville, de Pont de l’Arche et Louviers » nous confiait François-Xavier Delalonde, le secrétaire du RPFC qui, évoquant la saison qui s’annonce, s’est également rejoui de la création d’une équipe féminine en U11, des fillettes nées en 2006 et 2007. « C’est la première fois que nous alignons une équipe féminine au RPFC et nous encourageaons toutes les filles qui le souhaitent à nous rejoindre ». L’appel est lancé.

Plus d’informations sur les horaires d’entraînement et les modalités pratiques pour rejoindre les rangs du RPFC auprès de Nicolas Levasseur, responsable technique, au 06 19 77 02 99.

   Paris NORMANDIE DU 11/09/2016

Football - Coupe de France (3e tour) : Pacy sans coup férir face à Romilly  

 

Le capitaine Guillaume Clayer et ses hommes ont longtemps retardé l’échéance mais... Le capitaine Guillaume Clayer et ses hommes ont longtemps retardé l’échéance mais...  

C’est une qualification indiscutable que l’équipe de Pacy a décrochée, aux dépens de Romilly/Pont-Saint-Pierre, leader actuel de la DH.

Avant le début de la rencontre, nous avons demandé à Manu Huet, l’entraîneur pacéen, quelle victoire avait sa préférence, en Coupe de France ou en championnat, face à cet adversaire de Romilly. Il a répondu : « Celle de la semaine prochaine. » Pour l’occasion, il avait remanié son équipe en incorporant Alexandre Legay, Charly Duyck, Maxime Pichavant, Romain Tanty et Gauthier Diafutua. Ce qui ne l’empêchait pas d’être radieux au coup de sifflet final, devant la prestation de ses joueurs, à qui il n’a manqué que l’efficacité dans le dernier geste à de multiples reprises.

À la même question, Sébastien Dubuisson avait répondu : « Les deux ! » Non sans houspiller ses joueurs à dix minutes de la fin : « On ne s’arrête pas de jouer, là oh ! »

Face à une équipe bien organisée en défense, solide dans les duels et protégée par un Florian Lebastard, qui a longtemps paru imbattable, les locaux, malgré une nette domination, ont buté toute une mi-temps. D’autant que leurs hôtes tentaient crânement leur chance (centre de Levagneur, remis de la tête dans le paquet par Vallée, à la 14e, V. Peltier qui échoue sur Legay à la 41e). Néanmoins, ils auraient dû regagner les vestiaires en tête, si Diafutua avait mieux décalé sa tête à bout portant sur une offrande de Melikechi (17e) ou sur ce tir splendide de Pichavant que Lebastard avait détourné du bout des doigts en corner (38e), pour se montrer héroïque devant Melikechi, qui avait pris de vitesse Clayer (45e). À défaut de mener au score, les locaux menaient aux points.

Le public pacéen n’a pas attendu longtemps avant d’envisager la poursuite de l’aventure en Coupe de France. Dès le retour sur la pelouse, à la suite d’un corner mal dégagé par la défense de Romilly, Mathieu Cavé ouvre le score, avec sang froid, reprenant du pied gauche à ras de terre, un ballon qui transperçait toute la défense (1-0, 46e). Sur sa lancée, Pacy sonne la charge, par Melikechi et Diafutua puis par Duyck dont le centre-tir s’écrase sur l’arête de la transversale (53e). À son tour, Awolaja a la balle du break, seul devant Lebastard, qu’il fusille... au dessus (63e). Avant de trembler lorsque Loïc Alanion décoche de 20 mètres un tir puissant que Legay a toutes les peines à détourner (65e). Pacy reprend sa domination, par Diafutua dont la reprise de volée est détournée sur sa ligne par le gardien (71e), que El Kout reprend pour loger la balle au fond des filets, mais l’arbitre refuse le but pour un hors-jeu. Ce n’est que partie remise. Romain Tanty de la droite, lance Awolaja qui libère enfin son équipe (2-0, 78e). Qui aurait pu aggraver le score par Duyck (90e +2) et Barry (90e +4). Pacy s’est imposé en patron, mais le match sur lequel Manu Huet compte, ce sera la semaine prochaine, on l’a bien compris.

À PACY, PACY-SUR-EURE (DH) BAT ROMILLY-SUR-ANDELLE (DH) 2 À 0 (0-0) Arbitre : M. Avogadro. Spectateurs : 120 environ. Buts pour Pacy : Cavé (46e), Awolaja (78e). Avertissements à Pacy : Betin (85e) ; à Romilly : Levagneur (29e). PACY-SUR-EURE : Legay - David, Cavé, Betin, Duyck - Pichavant, Kurnik (puis Barry, 70e) - Tanty, El Kout (cap), Melikechi (puis Awolaja, 60e) - Diafutua (puis Baulier, 77e). Entraîneur : Manu Huet. ROMILLY : Lebastard - Zeude, Clayer (cap), Q. Peltier, Levagneur - Alanion, Lebourg - Blanchard, V.Peltier (puis Das Neves, 56e), Ferey - Vallée. Entraîneur : Sébastien Dubuisson.  

 

Paris Normandie du 14/08/2016

Football - DH : Romilly/Pont-Saint-Pierre a été élu sur tapis vert  Alors que le championnat de DH débute ce dimanche 21 août, nous vous proposons de partir à la découverte des 14 équipes sur la ligne de départ.

 

Loïc Alanion sera l’homme à suivre de Romilly/Pont-Saint-Pierre cette saison en Division d’Honneur

 

Loïc Alanion sera l’homme à suivre de Romilly/Pont-Saint-Pierre cette saison en Division d’Honneur  

Guillaume Clayer, le capitaine du FC Romilly/Pont-Saint-Pierre, avait eu le nez fin en déposant des réserves sur la qualification des joueurs de l’équipe « B » de l’Evreux FC avant de les affronter le dimanche 5 juin pour le compte de la 22e et ultime journée de DHR. Des réserves à l’encontre de certains eurois susceptibles d’avoir participé à l’une des deux dernières journées de CFA 2. Bien lui en a pris puisque cinq d’entre eux avaient bel et bien affronté l’AC Ajaccio...

C’est ainsi que les hommes de Sébastien Dubuisson, en récupérant les quatre points de la victoire sur tapis vert, ont devancé au classement final, grâce à un meilleur goal-average particulier, l’AS Madrillet Château-Blanc pour se hisser en DH, cinq ans après l’avoir quittée.

LES AMBITIONS

« Nos ambitions se limiteront au maintien, c’est-à-dire éviter la 14e place qui condamnera celui qui la détient à la relégation », avance le tacticien eurois heureux d’avoir conservé quasiment la totalité de son effectif pendant l’intersaison. « Le meilleur des recrutements a été de garder tout le monde, confie-t-il. Sans chercher à renforcer le groupe. D’ailleurs, à Romilly nous n’avons pas le même portefeuille que les grosses équipes, ni un budget à rallonge. » Des propos confirmés par le président romipontain Dominique Julien. « On tourne avec un budget d’environ 100 000 €, ce qui ne nous autorise pas à faire des folies. »

LE JOUEUR À SUIVRE

Conseiller financier dans un établissement bancaire de Paris, Loïc Alanion est un joueur qui compte... dans l’effectif. « Je le connais bien, explique Sébastien Dubuisson. Je l’ai eu pendant cinq ou six ans sous mes ordres au Mesnil-Esnard. Il est très fort techniquement, au-dessus de la moyenne. S’il avait suivi le cursus classique d’un footballeur dans un centre de formation, il jouerait depuis longtemps en DH voire en CFA 2. Mais il a privilégié les études et un parcours professionnel qui l’a conduit à Paris. On ne peut pas lui reprocher son choix. »

Durant plusieurs années le milieu de terrain défensif a effectué, en train, des allers-retours réguliers entre la capitale et la Normandie. « A compter de la fin du mois d’août mes conditions de travail vont être différentes puisque j’ai obtenu un poste sur Rouen. Du coup, je vais enfin pouvoir m’entraîner deux à trois fois par semaine et découvrir la DH. »

Le solide gaillard (27 ans ; 1,83 m ; 83 kg) a vraiment hâte d’en découdre au plus haut niveau régional, lui qui ne manque pas de caractère sur un terrain. « J’aime l’impact et le contact physique », poursuit le natif de Mont-Saint-Aignan avant de conclure, tout surpris que l’on s’intéresse à lui. « Mes parents vont être fiers si on parle de moi dans les journaux. »

CLAUDE SEVENO

LES MOUVEMENTS

Départs : Vion (Charleval), Royer (La Croix Vallée d’Eure)

Arrivées : Lebastard (Dreux), Lavagneur (Quevilly/Rouen), Bénard (US Mesnil-Esnard).

 ARTICLE DE L IMPARTIAL 11/06/2016

Romilly/Pont-Saint-Pierre FC [Football] L'équipe fanion monte en Division d'Honneur

La ligue a finalement attribué la victoire aux joueurs de la vallée de l'Andelle, au détriment d'Évreux, leur offrant ainsi leur ticket pour la Division d'Honneur. Les hommes de Sébastien Dubuisson vont donc retrouver la DH la saison prochaine. -Les hommes de Sébastien Dubuisson vont donc retrouver la DH la saison prochaine. -

La très bonne nouvelle est tombée ce jeudi 9 juin à midi. Le Romilly/Pont-Saint-Pierre Football Club va donc évoluer en Division d’Honneur (DH) la saison prochaine.

Victoire 3 à 0

Dimanche 5 juin, à l’issue du match face à Évreux, les joueurs de l’Andelle s’étaient inclinés par 2 buts à 1. Une situation qui ne leur permettait plus d’espérer la montée en DH, bien qu’ils s’étaient assurés de rejoindre la DSR (Division Supérieure Régionale), qui sera mise en place la saison prochaine.

En effet, en cas de victoire ils s’assuraient la montée en Division d’Honneur (DH) tandis qu’une égalité leur permettait de l’espérer aussi mais sur des défaites d’adversaires et ce à d’autres niveaux. Et malheureusement dimanche 5 juin, la défaite ne laissait plus de place au doute.

Sauf que le président Dominique Julien avait, dès le coup de sifflet final, déposé des réserves quant à la présence sur le terrain de certains joueurs ébroïciens. « La ligue a retenu toutes nos réserves. Nous attribuant donc la victoire sur le score de 3 à 0 », explique, dans sa joie, Dominique Julien. « En faisant entrer sur le terrain des gars qui avaient déjà joué lors de matchs de CFA 2, Évreux a enfreint le règlement. »

Une erreur ébroïcienne qui assure donc la montée en DH pour le RPFC, 2e de son groupe. Car le premier du groupe, Rouen, ne peut y prétendre, ayant déjà une équipe qui évolue à ce niveau.

Rouen bloqué, le RPFC monte

« Les gars ont tout donné cette saison, d’autant que le groupe était compliqué. Mais finalement, ils ont fini 2e en gagnant les trois derniers matchs, avec un sursaut en apprenant que Rouen serait bloqué pour la montée. Un grand bravo à eux mais aussi à leurs encadrants. »

S’ils ont déjà fêté leur montée en DH, les joueurs de l’équipe fanion restent encore mobilisés pour les derniers entraînements mais aussi pour soutenir leurs camarades de l’équipe B, qui jouera dimanche la finale de la Coupe de réserves à Gaillon.

   

CONCOURS DE PRONOSTICS : faites vos jeux !!