ROMILLY-PT ST PIERRE-FOOTBALL CLUB : site officiel du club de foot de ROMILLY SUR ANDELLE - footeo

LES P'tites infos du RPFC 2017/2018

Article de fin de saison l'impartial 09/9/2018

uploads/rpfc/Medias/impartial fin de saison.pdf

 

SPORTS Football - Régional 1 : Prieur arrive au Grand-Quevilly      Jérémy Prieur quitte le FC Rouen et rejoint le Grand-Quevilly FC (photo Boris Maslard) Jérémy Prieur quitte le FC Rouen et rejoint le Grand-Quevilly FC (photo Boris Maslard)   Les mouvements ne sont pas légion en Régional 1. Le FC Rouen est tout de même un gros « fournisseur » puisque Jérémy Prieur rejoint le Grand-Quevilly FC alors que Pierrick Lebourg et Alexis Mainemare retrouvent le CMS Oissel.  

Yvetot. C’est le calme plat du côté du YAC. L’équipe de Sébastien Gruel n’a officialisé aucun départ, ni aucune arrivée. L’entraîneur yvetotais est à la recherche de joueurs offensifs ou qui ont besoin de se relancer. Le club d’Yvetot est actuellement en plein chantier et disposera d’un terrain synthétique tout neuf la saison prochaine. « Ça peut être un bon moyen d’attirer des joueurs, confie le coach du YAC. À défaut d’avoir des atouts économiques, nous en avons en ce qui concerne les infrastructures. »

Romilly/Pont-Saint-Pierre.

Après une quatrième place très satisfaisante, Romilly a l’envie de poursuivre sur sa lancée en s’appuyant sur le même effectif que la saison passée, à quelques exceptions près. Au niveau des départs, seul le milieu de terrain Maddy Sissoko est sur le point de s’engager avec le club de Tarbes (N3) ou Aurillac (N3). Le jeune attaquant Dylan Pérez intègre le groupe sénior tandis que Valentin Pelletier et Thibaut Dugats feront leur retour après de longues blessures. L’entraîneur du RPFC Eric Ratsimbazafy espère faire signer encore deux joueurs offensifs.

Bois-Guillaume. Bois-Guillaume a évité le pire lors de la dernière journée de championnat en se maintenant en Régional 1. Pour ne pas avoir à revivre une saison aussi difficile que la précédente, Grégory Auger compte bien étoffer son effectif durant l’intersaison. Si aucun joueur n’a pour l’instant signé, l’entraîneur bois-guillaumais espère faire venir trois attaquants, deux milieux de terrain et un défenseur. Concernant les départs, l’attaquant de pointe Florian Sohey est devenu officiellement un joueur du FC Dieppe et Nicolas Denis a pris la direction du Grand-Quevilly.

Saint-Romain. Gaëtan Lepel, entraîneur de l’équipe réserve la saison passée, devient l’entraîneur de l’équipe première. Il remplace donc Joël Baudry qui devient manager général. Sauvé de peu la saison dernière, Saint-Romain observe déjà beaucoup de mouvements. Quatre départs sont déjà actés : Pierre Lopez vers Lillebonne, Maxence Gervais et Matthieu Jacob vers Epouville, et Jonathan James vers Octeville. Concernant les arrivées, quatre joueurs ont signé. Corentin Goré de Goderville, Romain Delamare de Lillebonne et Théo Bourey de Gonfreville (U18 DH).

Sotteville. Beaucoup de mouvements ont déjà eu lieu à Sotteville. Quentin Stockley retrouvera la saison prochaine le FC Rouen tandis que son frère et milieu de terrain Florian, quitte lui l’Hexagone pour rejoindre le Canada dans le but de devenir éducateur sportif. Pour compenser ces départs, l’entraîneur sottevillais Laurent Sodaguet a décidé de faire signer le défenseur Alexis Allibert (Bois-Guillaume), le milieu de terrain Benoît Joly (Oissel B) et le gardien Flavien Jamet (QRM B). Deux nouveaux attaquants sont attendus dans les prochains jours.

Municipaux. Aucun mouvement n’a eu lieu du côté du promu. L’entraîneur havrais Jean-François Lemarchand a décidé de s’appuyer sur le même effectif que la saison dernière. Plusieurs joueurs qui évoluaient en catégorie U19 vont intégrer le groupe seniors. Pour se renforcer, le CSSM devrait connaître l’arrivée de trois joueurs d’ici la fin du mois. Un attaquant, un milieu excentré et un défenseur.

Grand-Quevilly. Deux arrivées et un départ sont d’ores et déjà officiels. Jérémy Prieur (FC Rouen) et Nicolas Denis (Bois-Guillaume) rejoignent le club, tandis que Jimmy Garnier jouera sous les couleurs du FC Dieppe la saison prochaine. « On veut encore se renforcer sur le secteur offensif, indique Hakli Dahmane. On a pu voir qu’on avait des lacunes pour tuer les matches la saison dernière. On verra aussi en fonction des départs, s’il y en a d’autres. »

Oissel (B). À Oissel, l’entraîneur normand Georges N’Goumé a décidé de faire venir Pierrick Lebourg du FC Rouen. Autre rouennais qui devrait rejoindre l’équipe osselienne, Alexis Mainemare pourrait retrouver le CMSO, cette fois-ci avec l’équipe réserve. Les Osseliens espèrent trouver un voire deux attaquants durant l’intersaison, en plus de l’apport de plusieurs jeunes de la catégorie U19. Pour l’instant, seul Benoît Joly a quitté le club pour signer à Sotteville.

FC Rouen (B). Si l’équipe première du FC Rouen a été très active ces dernières semaines, ce n’est pas le cas de l’équipe réserve. Hormis Enzo Tallé, en partance pour Quevilly-Rouen, aucun joueur n’est sur le point de partir. Aucune arrivée non plus n’a été officialisée par l’entraîneur Grégory Ménard, qui espère recruter des joueurs excentrés.

Eu. Le club a vu son entraîneur Guillaume Gonel partir pour Dieppe, ainsi plusieurs joueurs devraient suivre leur coach. C’est le cas de Thibaut Martin, qui devrait très certainement rejoindre les rangs dieppois et d’autres suivront à coup sûr. Cependant le seul départ acté pour le moment est celui de Simon Guern vers Saint-Valery. La priorité du club est avant tout de retrouver un coach et ce pourrait être François Seguin, ex-entraîneur des gardiens du HAC et licencié il y a dix jours. En fonction des départs et de l’identité de son entraîneur, le club avisera quant à son recrutement.

 

Football - Régional 1 : Sotteville domine Romilly avec la manière  Les Sottevillais ont mis la manière pour dominer <br />Romilly/Pont-Saint-Pierre (photo Stéphanie Péron) Les Sottevillais ont mis la manière pour dominer Romilly/Pont-Saint-Pierre (photo Stéphanie Péron)   Face à une équipe de Romilly/Pont-Saint-Pierre, déjà assurée d’une belle quatrième place, les Sottevillais se sont imposés avec la manière (3-0) hier.   «On savait qu’on était tributaire des résultats de Cherbourg et Grand-Quevilly, les deux ont gagné. Il faut se remémorer la saison, voir où l’on a perdu des points. Le match à Gasny m’apporte le plus de regrets. Face au dernier, qui jouait encore le maintien, on s’est mal préparé et on a joué que 45 minutes. Il faudra apprendre de nos erreurs », soulignait Laurent Sodaguet, l’entraîneur du SSCC. Sur ce match contre le RPFC, les Sottevillais ne pourront avoir des regrets tant ils ont dominé la rencontre. La première période, notamment, est à sens unique. Stockley (2e), Habibou Diop (13e) et Abdoul Koné (15e) ne cadrent pas.

En finale de coupe mercredi

De plus, Lebastard, le dernier rempart des Eurois enchaînent les arrêts face à Borja Viegas (24e), H. Diop (34e) et Saada Diop (35e). Les Sottevillais sont logiquement récompensés peu avant la mi-temps. Saada Diop, le meilleur buteur du club cette saison, vient tromper Lebastard d’un tir dans la lucarne à l’entrée de la surface (1-0, 39e). Les visiteurs réagissent cinq minutes pus tard avec une reprise de Dugats qui vient flirter avec la lucarne de Le Gall (45e), pour la seule occasion du match pour Romilly.

« Sotteville a fait un très bon match. De notre côté, je suis satisfait sur trois points. Nous n’avons pas de blessés. Notre B s’est maintenue et c’est pour cela que j’avais un groupe réduit aujourd’hui (hier). Et je suis surtout très satisfait de la quatrième place. Je tiens à féliciter les joueurs pour tout cela. C’est une très bonne saison pour tout le club et c’est pour cela que je reste focaliser sur ce club et vais rester l’année prochaine », indiquait Éric Ratsimbazafy le coach du RPFC.

Après avoir doublé la mise en début de seconde période par El Khatir (2-0, 54e), le SSCC gère la fin de match. Luanda trouve le poteau (73e) et Saada Diop vient inscrire son douzième but de la saison à cinq minutes du terme. À la suite d’un dégagement de Le Gall, il se défait de deux défenseurs, repique dans l’axe et vient finir une nouvelle fois dans la lucarne de Lebastard (3-0, 85e). « On voulait faire marquer Saada(Diop) pour qu’il finisse meilleur buteur. Ce titre de meilleur buteur viendrait le récompenser personnellement pour son travail mais aussi tout le club dans une saison où on joue la montée jusqu’au bout et la finale de coupe de Normandie. C’est une très bonne saison, se félicitait Sodaguet. Maintenant, il faut aller chercher cette coupe mercredi contre la réserve du FCR pour la conclure en beauté. »

Paris normandie 13052018 Football - R1 : Romilly/Pont-Saint-Pierre a été efficace face au Madrillet    Les Romillois peuvent féliciter Laurent Ledème (le numéro 10), <br />l’unique buteur de la rencontre face à Madrillet-Château-Blanc Les Romillois peuvent féliciter Laurent Ledème (le numéro 10), l’unique buteur de la rencontre face à Madrillet-Château-Blanc   Dans un match équilibré et pauvre en occasions franches, Romilly/Pont-Saint-Pierre est venu à bout de Madrillet-Château-Blanc (1-0). Les Romillois s’emparent de la 4e place.     La belle surprise de ce championnat pourrait bien s’appeler Romilly/Pont-Saint-Pierre, avec cette huitième victoire de la saison pour les joueurs d’Éric Ratsimbazafy, ce qui leur permet de se positionner en quatrième position.

La première demi-heure de la rencontre est très équilibrée entre deux équipes qui ne laissent pas la moindre faille. Les choses se décantent peu à peu. Sur un ballon perdu par la défense romilloise, Oluwagbémiléké Sobukanla, l’attaquant du Madrillet, échoue une première fois sur le portier eurois, puis la frappe de Khalid Derraz est contrée par la défense (30e). Cette occasion concédée pique au vif les hommes d’Éric Ratsimbazafy. À la réception d’un centre de Dylan Perez, Laurent Ledème, de la tête, ne laisse aucune chance au gardien adverse (1-0, 34e). Passeur décisif, le jeune Dylan Perez, habituellement joueur de l’équipe réserve, a marqué des points hier auprès de son entraîneur. « Le groupe est ouvert, et ceux qui saisissent leur chance joueront, indique Éric Ratsimbazafy, l’entraîneur du RPFC. Il a des qualités et a envie de progresser. À l’image de tout l’effectif, il a un bon état esprit, c’est ce que j’aime. » Romilly passe ensuite tout près de faire le break juste avant la mi-temps mais la frappe de Mickael Bernard est claquée en corner par le gardien stéphanais Adama Sy (42e).

« On a manquéde justesse »

La deuxième période tourne en faveur des hommes de Romain Colinet, mais les Stéphanais manquent d’efficacité dans la surface de réparation adverse. Par deux fois, Khalid Derraz tombe sur le gardien eurois Florian Lebastard, impeccable hier dans ses interventions (73e, 79e). Madrillet-Château-Blanc tente de passer à la vitesse supérieure en fin de match, mais les Seinomarins ne parviennent pas à faire rompre une défense romilloise bien en place. « On a fait une belle deuxième période, confie Romain Colinet, le technicien du Madrillet. On a manqué de justesse et de lucidité dans le dernier geste et dans la dernière passe, mais cela reste très encourageant. Malgré le manque d’enjeu, on a des bonnes attitudes. »

Grâce à cette victoire, Romilly/Pont-Saint-Pierre passe devant son adversaire du jour, et prend la place de quatrième à Yvetot, défait à Déville/Maromme samedi (3-0). « C’est notre objectif, confie le coach romillois. Par rapport aux efforts fournis et à la débauche d’énergie sur les matches, cette équipe mérite la quatrième place. » Dans deux semaines, les Eurois défendront leur position au classement sur le terrain d’Yvetot.

 

PARIS NORMANDIE 22 04 2018

Football - R1 : Romilly a fait preuve de caractère face à Frileuse Luc Gallais   Jalal Abdellaoui pensait avoir fait le plus dur en marquant le troisième but du SC Frileuse mais les Romillois ont su revenir au score

 

Jalal Abdellaoui pensait avoir fait le plus dur en marquant le troisième but du SC Frileuse mais les Romillois ont su revenir au score  

 

Au terme d’un match très animé, Romilly/Pont-Saint-Pierre a su revenir à hauteur de Frileuse (3-3), alors que les joueurs de Salif Diawara menaient par deux buts d’avance.   LUC GALLAIS

Éric Ratsimbazafy attendait une réaction après le « non-match » de son équipe face à Saint-Romain (0-1), la semaine dernière. L’entraîneur du RPFC a été servi. Ses joueurs sont revenus du diable vauvert pour prendre un point précieux au Havre.

Pas de round d’observation entre les deux équipes, sur la pelouse de la Cavée Verte. Quinze secondes de jeu, et Leborgne était déjà rudement secoué sur ce duel viril mais correct avec Mdiaye. Le latéral romillois devait quitter ses partenaires, victime d’une sérieuse blessure au genou (peut-être les ligaments touchés). Le ton était donné, et alors que la défense euroise se coordonnait suite à cette sortie sur blessure, sur un dégagement de Yoann Blin, Loïc Alanion ratait son contrôle de la poitrine. Une aubaine pour Thiecoura Coulibaly qui en profitait d’une balle piquée aux vingt mètres pour lober Lebastard (1-0, 5e).

Frileuse peut avoir la rage

Le premier quart d’heure des Romillois, qui laissaient trop d’espaces et allongaient avec abondance, avait tout d’un supplice. Ba (10e) puis A. Diallo sur des tirs cadrés mais pas assez dangereux, mettaient à contribution Lebastard. Yoann Blin boxait, lui, sans prendre de risque la frappe de Lebourg, mais c’était bien peu pour les Romillois. Jusqu’à ce ballon dans la course de Romain Férey, parti dans le dos de la défense en position licite, qui trouvait la faille d’un tir croisé bien placé aux vingt mètres (1-1, 25e).

Le match partait alors dans tous les sens, avec deux formations joueuses. Et sur un long ballon de Kévin Herviou, Abou Diallo, dans la surface, voyait son tir être dévié du bras par Alanion. L’arbitre signalait rapidement le point de penalty, converti avec assurance par Abou Diallo qui prenait à contre-pied Lebastard (2-1, 38e).

Au retour des vestiaires, les occasions se multipliaient des deux côtés. Frileuse pensait avoir fait le plus dur en accentuant son avance par l’intermédiaire de Jalal Abdellaoui, d’une frappe en pivot (3-1, 55e). Mais c’était sans compter sur l’abnégation des Eurois, nullement abattus. Sur un centre de Sébastien Lebourg, Samba Traoré, au second poteau et d’une volée entre les jambes du gardien du SCF, réduisait l’écart (3-2, 65e). Puis sur un tir contré de la main par Nicolas Blin, le RPFC obtenait également un penalty, transformé avec sang-froid par Madymaramou Sissoko (3-3, 68e). « On a fait des erreurs, d’où ces trois buts encaissés qui sont regrettables. Mais derrière, j’ai vu du caractère, du tempérament, indiquait l’entraîneur romillois. Une équipe qui ne se laisse pas marcher dessus. On a retrouvé un état d’esprit, je suis fier de mes joueurs. »

Frileuse aurait même pu perdre cette rencontre si la frappe surpuissante de Férey n’avait pas fini sa course autrement que sur le montant droit (79e). Le milieu Abou Diallo pestait après ce nul au goût amer. « On n’a pas le droit... Il y a beaucoup de regrets, j’ai la rage. On n’a pas d’âme, on montre encore trop de lacunes, nos limites de la saison. Place au travail, il faut maintenant être des hommes sur le terrain pour sauver le club. »

Paris Normandie 16/04/2018

Football - Régional 1 : Saint-Romain a bien surpris Romilly

Saint-Romain a bien résisté à Romilly hier après-midi Saint-Romain a bien résisté à Romilly hier après-midi  

A neuf contre onze durant les quinze dernières minutes, Saint-Romain a su faire le dos rond et conserver son avantage à Romilly.  

Face à une équipe de Romilly pratiquement sauvée, la partie s’annonçait compliquée pour Saint-Romain. Dans la zone rouge depuis peu, seule la victoire pouvait les faire un peu respirer. Et les Romanais allaient rapidement s’employer à déjouer les pronostics peu en leur faveur. À la réception d’un centre, Julien Génit ratait l’immanquable dès les premiers instants, pas aidé, il est vrai, par une pelouse en mauvais état (5e). À la peine dans la construction, les locaux avaient du mal à réagir face à des visiteurs plus entreprenants. La partie s’enlisait dans un jeu sans relief ni conviction. Chacune des deux équipes perdait rapidement le contrôle du ballon en balançant de long ballon vers l’avant qui ne trouvait jamais personne. Dans ce match des plus brouillon, les visiteurs se montraient les plus dangereux.

Deux expulsions

Et après une première tentative infructueuse (26e), Gervais touchait le montant sur une frappe excentrée (37e). Alors que collectivement les deux équipes se surpassaient dans la médiocrité, Alrik Delavigne ouvrait la marque sur un exploit personnel, une frappe aussi anodine qu’inattendue à plus de 20 mètres qui trompait un Lebastard sans réaction (42e). Les locaux revenaient avec de bien meilleures intentions à la reprise. Zeude avait la première véritable occasion des locaux mais sa tête passait au ras du poteau (63e). La légère domination bleue se faisait un peu plus précise sur une frappe de Lebourg qui obligeait Le Pape à sortir la bonne parade au bon moment (67). Mais les approximations et les mauvais choix reprenaient le dessus.

Les Seinomarins, repliés dans leur moitié de terrain, n’opéraient plus qu’en contre. Et sur l’un d’eux, la lourde frappe de Madronnet était déviée in extremis par le portier local (80e). Et dans ces dernières minutes, tout allait très vite s’enchaîner. À la suite d’un tacle appuyé et après discussion avec son assistant, M. Hisse expulsait Simon Génit (84e). Dans la minute qui suivait, Quentin Lodde était une nouvelle fois averti et laissait ses camarades à 9 contre 11. Mais malgré un avantage numérique conséquent et près de 10 minutes d’arrêt de jeu, les Eurois ne parvenaient pas à prendre à revers une solidaire équipe de Saint-Romain.

« Le schéma de jeu était de faire un haut pressing pour les empêcher de ressortir. On a su le faire pendant 10 minutes. Puis par manque d’engagement, de discipline et de construction, on s’est fait surprendre par les joueurs de Saint-Romain sur une frappe lointaine », expliquait Eric Ratsimbazafy, l’entraîneur de Romilly après la rencontre.

 

PARIS NORMANDIE 04/04/2018

 

  Julien Foubert, qui n’était pas dans les petits papiers de l’entraîneur Éric Ratsimbazafy, s’est finalement imposé comme un élement irréprochable de la défense de Romilly/Pont-Saint-Pierre (photo archives)

FOOTBALL Football - R1 : Julien Foubert est dans l’esprit de Romilly/Pont-Saint-Pierre Publié 03/04/2018   

Julien Foubert, qui n’était pas dans les petits papiers de l’entraîneur Éric Ratsimbazafy, s’est finalement imposé comme un élement irréprochable de la défense de Romilly/Pont-Saint-Pierre (photo archives)     Homme de l’ombre à Romilly/Pont-Saint-Pierre, le défenseur Julien Foubert est un joueur sur lequel compte beaucoup Éric Ratsimbazafy. Et pourtant, l’entraîneur du RPFC ne l’avait pas choisi dans son groupe en début de saison.

LUC GALLAIS

Son geste défensif au cours de la première période face à Gasny, la lanterne rouge, vaut tout aussi cher que les buts inscrits après la pause par Karl Nganga et Julien Zeude (2-0), dans cette première victoire de l’année 2018 pour Romily/Pont-Saint-Pierre. « Florian Lebastard, le gardien, venait de rater un peu sa sortie, et au moment où je voyais que le ballon revenait dans les pieds de l’attaquant adverse, je me suis jeté avec un tacle à la desperado. J’ai eu la chance de toucher le ballon du bout du pied. Gasny était bien rentré dans le match, en jouant haut dans notre camp, on a été mis sous pression durant les premières minutes, reconnaît le défenseur âgé de 28 ans (il prendra ses 29 ans le 11 avril prochain). On a laissé passer l’orage et retrouvé notre solidité, c’était important d’être costaud à domicile. Beaucoup d’équipes se sont cassé les dents et sont reparties très frustrées du complexe Gaston-Philbert. »

Gasny s’ajoute ainsi à Déville/Maromme, Bois-Guillaume et Frileuse, alors qu’Oissel (B) et Eu dernièrement ont été contraints au partage des points.

« Après trois défaites et un nul en ce début d’année, la victoire commençait à nous manquer, poursuit Julien Foubert. On était frustrés, non pas du contenu, mais du fait de ne pas gagner. Même si on a des points d’avance, on est encore tous concernés par le maintien, on veut se sauver le plus tôt possible. »

Cinquième avec 20 points, la formation de l’Eure possède une marge presque confortable sur la zone rouge.

De quoi réjouir Foubert, au club depuis 2013, même si le mois d’avril s’annonce déterminant avec des confrontations face à des équipes du bas de tableau (Bois-Guillaume, Saint-Romain, Frileuse).

« Ce qui l’incarne ? Le courage,la motivation »

« On veut faire une série pour vivre une fin de saison sereine. Une fois le maintien entériné, on veut finir le plus haut possible. Et si on peut accrocher cette cinquième place, on ne va pas se gêner », ne cache pas ce milieu droit de formation, passé par l’ASVPP Val-de-Reuil et Le Muids/Saint-Pierre-du-Vauvray, aujourd’hui solidement installé dans la charnière romilloise. Ce n’était pourtant pas gagné d’avance cette saison...

À son arrivée à la tête de l’effectif du RPFC, l’été dernier, Éric Ratsimbazafy, qui découvrait la grande majorité de ses nouveaux joueurs, n’avait pas sélectionné Julien Foubert dans son groupe pour l’entame de cet exercice. « Le groupe reste ouvert, chacun peut montrer ce qu’il vaut et intégrer l’équipe. Au fur et à mesure des séances, des oppositions, il a su saisir une opportunité à l’automne et a maintenu son niveau de performances pour s’imposer dans la défense, juge l’entraîneur romillois. C’est le genre de joueurs qui a son importance. Ce qui l’incarne ? Le courage, la motivation, cette dernière est primordiale. Il a une bonne lecture du jeu. Il est surtout dans l’esprit, à l’image de cette équipe, généreuse, organisée, volontaire et à l’écoute de ce que je peux lui dire. Je veux voir jusqu’où peut aller cette équipe. On ne peut qu’avoir des résultats avec des joueurs impliqués comme l’est Julien, qui travaille dur pour le collectif. Mais j’ai de la chance, mon groupe est vraiment très réceptif.  »

« On n’a pas de vivier de joueurs comme à Rouen ou beaucoup de moyens, on est peut-être un peu isolés mais cela nous va bien. On veut se faire un nom en R1 et s’y installer, ajoute Foubert, un homme de l’ombre qui loue l’apport tactique de Ratsimbazafy. Cela a changé beaucoup de choses. On voit qu’il a connu le haut niveau (NDLR : au FC Rouen), son approche des matches est professionnelle, ses séances sont très variées, ce qui est plutôt agréable. Il a réussi à concerner de nombreuses personnes, dont moi en début de saison. Même s’il ne comptait pas sur moi, il ne m’a pas lâché. Il faut être capable de rendre la confiance qu’il accorde. » Ce que réussit à faire Julien Foubert, match après match.

 

Paris normandie 02/04/2018 Football - R1 : Romilly se relance en s’imposant contre GasnySébastien Lebourg et les Romillois ont renoué avec le succès (photo archives) Sébastien Lebourg et les Romillois ont renoué avec le succès (photo archives)

Vainqueur de Gasny, hier après-midi en match en retard de la 12e journée, Romilly/Pont-Saint-Pierre se hisse à une confortable cinquième place (2-0).

Dans un match plutôt équilibré entre Romillois et Ganytois, ce sont les locaux qui ont su faire pencher la balance de leur côté. Tout s’est joué en l’espace de huit minutes, en début de seconde période. À la suite d’une belle action collective, Éric Nganga, plus véloce que la défense ganytoise, a ouvert le score de près à la suite d’une frappe repoussée par le portier adverse (1-0, 50e). Puis sur corner, les Romillois ont fait le break grâce à un coup de tête rageur de leur capitaine Julien Zeude (2-0, 58e). Selon Éric Ratsimbazafy, ses joueurs ont su mettre l’intensité qu’il fallait en seconde période pour faire plier Gasny. « L’engagement était plus prononcé, on était plus proche de notre adversaire, analyse l’entraîneur du RPFC. Notre bloc était beaucoup plus haut, nous avons mieux défendu et mieux géré notre seconde période. »

« C’était capital de l’emporter »

Son homologue, Gaëtan Hardouin, estime que ce trou d’air est peut-être la conséquence de la tension dans les couloirs à la pause. « Il y a eu une échauffourée en rentrant aux vestiaires à la mi-temps, raconte le coach des Ganytois. Peut-être que mes joueurs sont restés dans l’énervement et n’étaient pas concentrés dans leur tâche. Et derrière, on prend deux buts évitables. »Gasny s’est parfois montré dangereux, notamment durant le premier acte, mais les hommes de Gaëtan Hardouin ont manqué de précision dans le dernier geste. « On n’a pas su concrétiser en première période, comme d’habitude, regrette l’entraîneur eurois. Romilly est une équipe accrocheuse, qui joue son football. On est entré dans leur jeu en procédant par de longs ballons vers l’avant, ce que nous ne faisons pas d’habitude. »

Les protégés d’Éric Ratsimbazafy réalisent une belle opération, eux qui n’avaient plus gagné depuis le 26 novembre (cinq matches sans succès).« Notre objectif est de se maintenir le plus tôt possible, insiste l’entraîneur victorieux. Face à cet adversaire, c’était capital de l’emporter. C’est ce type de rencontre, face à des équipes du bas de tableau, qu’il faut gagner si on veut se maintenir. »

Le week-end prochain, Romilly aura l’occasion de faire un pas de plus vers le maintien lors de son déplacement à Bois-Guillaume, tandis que Gasny, toujours lanterne rouge, tentera de retrouver le goût de la victoire à Oissel (B).

À PONT-SAINT-PIERRE, ROMILLY/PONT-SAINT-PIERRE BAT GASNY 2 À 0 (0-0) Arbitre : M. Couillard. Spectateurs : 40. Buts pour Romilly : Nganga (50e), Zeude (58e). Avertissements à Romilly : Foubert (51e) ; à Gasny :A. Grannet (51e), Hannouri (64e), Sahraoui (75e), Touré (77e), Deluca (86e). ROMILLY : Lebastard - Zeude (c), Leborgne, Clayer, Cosme, Foubert, Sissoko, Nganga, Ferey, Lebourg, Ledeme. Remplaçants : Bernard, Das Neves, Vallée.
Entraîneur : Éric Ratsimbazafy. GASNY : Macalou, M. Grannet, Touré, Dubreuil (c), Desessard,
Da Costa, Hannouri, Biyende, A. Grannet, Deluca, Makalou. Remplaçants : Sahraoui, Loseille, Mendy. Entraîneur :Gaëtan Hardouin.

 

Paris normandie 31/01/2018 Football - R1 : un mercato hivernal assez frileux   Florian Sohey effectue son retour à Bois-Guillaume, après quelques mois du côté du Houlme (photo archives Jean-Marie Thuillier) Florian Sohey effectue son retour à Bois-Guillaume, après quelques mois du côté du Houlme (photo archives Jean-Marie Thuillier)     Dans cette période hivernale, propice aux transferts, les clubs régionaux n’ont que peu modifié leur effectif. On fait le point pour le Régional 1. LUC GALLAIS

A quelques heures de la date butoir, fixée aujourd’hui à minuit, pour engager des nouveaux licenciés ou effectuer d’éventuelles mutations, les clubs de Régional 1 ont été relativement discrets.

ÇA BOUGE CHEZ LE LEADER

Du côté de l’AL Déville/Maromme, le secteur offensif, déjà en verve (27 buts inscrits en 9 matches), a été renforcé. Révélé lors de la saison 2015-2016 avec Bois-Guillaume (13 buts), Manassé Balou s’est engagé avec l’ALDM. Cet attaquant de 22 ans, apparu en amical contre Dieppe (N3, victoire 3-0 des joueurs de David Giguel), a marqué avec la réserve dévillo-marommaise le week-end dernier en R3. Non conservé à l’issue de la saison passée par Poitiers (pourtant promu en N3), Balou, auteur de 11 buts avec les Pictaviens, s’est ensuite exprimé à Chauvigny (R1, 6 buts) jusqu’à la fin de l’année 2017. « Il voulait revenir dans la région, explique l’entraîneur de l’ALDM. C’est un joueur de qualité, capable de jouer à tous les postes devant. Un bon dribbleur, avec une bonne finition. Cela nous donne une arme supplémentaire, un peu plus de concurrence aussi, ce qui est important pour que personne ne s’endorme. Et puis on anticipe déjà pour la saison prochaine. »

Côté départ, le latéral Mountasser Bouaicha, arrivé l’été dernier en provenance de Pavilly (R2), a quitté la Normandie pour tenter sa chance à l’Étoile Bleue de Saint-Cyr-sur-Loire, club de N3. « C’est un très bon joueur mais il était muté et barré à son poste par Thomas Biziki. Il n’avait pas assez de temps de jeu selon lui, ce que je peux comprendre, assure Giguel. D’autres joueurs peuvent aussi assurer à ce poste de latéral droit. »

À Saint-Romain, qui s’était positionné sans résultat sur le jeune attaquant gonfrevillais Théo Bourey, des changements sont attendus au poste de gardien. L’arrivée de Dhenny Cany (ex-Frileuse) pourrait coïncider avec le départ de Robin Germain, qui s’apprêterait à faire son retour à Lillebonne (R3). Gasny, la lanterne rouge, qui a perdu l’attaquant Modibo Nakiaté, parti évoluer en deuxième division à Malte (au Qala Saints FC, sans que le club eurois n’ait reçu la moindre demande de mutation !) a attiré dans ses filets l’expérimenté Jawad Abdeljabbar (33 ans), milieu offensif qui évoluait jusque-là à Madrillet Château-Blanc. « Il va apporter un plus technique à l’équipe, juge Gaëtan Hardouin, le coach ganytois. Tout ne repose pas sur ses épaules. À nous de faire maintenant le nécessaire pour obtenir le maintien. »

À Bois-Guillaume, Grégory Auger, qui avait aussi sollicité Balou, va bénéficier du retour de l’avant-centre Florian Sohey (28 ans), parti du FUSCBG l’été dernier pour rejoindre l’Amicale Houlmoise Bondevillaise (R3). « Il connaît déjà le club, l’équipe, j’espère qu’avec lui on va marquer plus de buts, indique le coach bois-guillaumais. Avec son gabarit, il va nous servir de point de fixation, et il aime être dans la surface. » Cette arrivée se conjugue avec les renforts déjà enregistrés au parc des Cosmonautes du défenseur Paul Mouard (ex-QRM) et l’ailier Jason Ferdinand (région parisienne). À noter aussi la signature du milieu offensif David Monteiro (ex-QRM) au Grand-Quevilly.

DES RENFORTS ACTÉS DÈS LA FIN 2017

Quelques clubs n’ont pas attendu 2018 pour se renforcer. C’est le cas d’Eu, en parallèle au retour de Guillaume Gonel à la tête de l’équipe fanion, avec les arrivées du gardien Frédéric Burel (retour), les défenseurs Théo Letombe et Alexandre Delarue (ex-Dieppe), le milieu Thomas Delestre (ex-QRM B) et l’attaquant Erwan Lievrouw (retour, ex-Bois-Guillaume).

Autre exemple, avec Romilly/Pont-Saint-Pierre, qui a enrôlé fin novembre Charles-Édouard Cosme, défenseur central ou milieu de 25 ans aperçu à l’US Quevilly (2013-2015) puis à Albères-Argelès (DH) et récemment à Narbonne (N3). « Il était avec moi à Quevilly en U19 et en CFA 2 avec Quevilly, précise Éric Ratsimbazafy, l’entraîneur du RPCF. Il revenait dans la région, et on a pu le faire signer chez nous. »

Laurent Sodaguet, le technicien de Sotteville, a pu compter dès la fin 2017 sur l’attaquant axial Foussenou Koné, qui s’entraînait depuis le début de la saison avec le SSCC. « Je l’ai connu gamin à Quevilly, il est puissant, gaillard, un bon joueur », résume Sodaguet, qui pourrait engager encore un, voire deux joueurs supplémentaires en ce dernier jour de mercato. Enfin, deux départs ont été actés à Oissel (B). Nlélé Andreassian est de retour au FC Rouen B (R2), tandis que Predea Manounou s’est engagé avec La Tour d’Auvergne de Rennes.

 

PARIS NORMANDIE 13/12/2017

 

 

ASSEMBLEE GENERALE 2017 DU RPFC

 

Paris Normandie 1ier Novembre

Football - R1 : Ledemé, le « vieux » rugit encore

A 36 ans, Laurent Ledemé poursuit sa carrière sous le maillot de Romilly/Pont-Saint-Pierre. Pour partager sa grande expérience.

 Laurent Ledemé évolue désormais sous le maillot de Romilly/Pont-Saint-Pierre, une formation entraînée par Eric Ratsimbazafy, son beau-frère

Le poids des ans n’a (presque) pas de prise sur lui. A 36 ans, Laurent Ledemé fait figure, sinon de doyen du football normand parmi l’élite, du moins le plus ancien joueur en activité dans l’équipe fanion du FC Romilly/Pont-Saint-Pierre. Et son pied gauche est toujours aussi efficace comme il l’a prouvé dimanche en délivrant deux passes décisives pour Loïc Alanion et Julien Zeude, les buteurs de la formation euroise face au leader Déville/Maromme. La première sur un coup franc, la seconde sur un corner tiré au premier poteau. Après une fin de saison en demi-teinte à Sotteville, « où je n’ai joué que deux matches » raconte-t-il, quelques mois après avoir débuté l’exercice 2016-2017 comme entraîneur-joueur au FC Roumois Nord, le natif de Caen a rejoint le RPFC pour un dernier challenge sous les ordres d’Eric Ratsimbazafy... son beau-frère.

« J’ai un rapport différent et privilégié avec Lolo. On échange et on discute beaucoup, explique le tacticien normand. D’abord parce qu’il est mon beau-frère mais aussi parce qu’on a joué ensemble au FC Rouen. On a fait partie de l’accession des Rouennais en National avec Yves Brécheteau à la tête de l’équipe en 2001-2002. Laurent (NDLR : 20 matches de CFA) apporte toute son expérience ici et son envie de gagner. Sa hargne. C’est aussi un bon conseiller auprès des jeunes. Je suis content de l’avoir convaincu de me rejoindre. Quand je lui ai proposé de venir à Romilly, il m’a regardé avec de gros yeux (sic), mais pour finir il a adhéré au projet. Sur un terrain il ne triche jamais, pour cette raison je lui accorde ma totale confiance. »

Surnomméle caméléon

Mais cette saison 2001-2002 est aussi celle de la cruelle désillusion en Coupe de France avec une élimination (2-1) au 7e tour à Tahiti. « Cette défaite a été quelque part un mal pour un bien », assure celui qui portait le n° 10 le week-end passé contre les banlieusards rouennais. « Avant notre déplacement pour Papeete nous étions mal classés en championnat. Cette claque reçue avec Stéphane Sergent, Pierre Aubame, Jean-Marc Droesch, Roger Hitoto, Emmanuel Hutteau entre autres nous a requinqués, car au bout de la saison on a connu la montée. » Outre le FC Rouen, où il est resté une douzaine d’années, le désormais responsable des activités périscolaires auprès des écoles et des centres aérés à la ville de Rouen, s’est également distingué dans d’autres clubs de l’agglomération rouennaise en portant les couleurs de l’AL Césaire-Levillain, du FC Petit-Couronne ou encore du CMS Oissel.

« A Oissel, sous les ordres de Patrice Heaulmé je jouais libéro. Et aujourd’hui je joue en 10. Contrairement à d’autres qui reculent d’un cran avec l’âge sur le terrain, moi je monte (rires). Avec Brécheteau à Rouen j’ai même joué pratiquement à tous les postes. A cette époque je me souviens que dans la presse on m’avait surnommé le caméléon. »

Aujourd’hui, le titulaire d’une licence vétéran avoue ressentir les douleurs d’un « vieux » après chaque match. « Il me faut au moins cinq jours pour m’en remettre (rires). Mais j’adapte ma récupération en conséquence. »

Toujours à l’écoute de son corps. Quand on demande au père de famille de deux filles comment conçoit-il l’avenir avec le FC Romilly/Pont-Saint-Pierre, sa réponse fuse sans ambiguïté. « D’abord je ne regrette pas mon choix d’avoir signé à Romilly, un club à taille humaine où j’ai été accueilli à bras ouverts. On a l’équipe et les joueurs pour viser le maintien, d’autant qu’actuellement on doit faire face à une cascade de blessés. Notamment dans le domaine offensif. Dimanche par exemple, c’est Romain Ferey qui a occupé le front de l’attaque, lui qui d’ordinaire est un défenseur central. Quand tout le monde sera rétabli et avec l’émulation que cela va engendrer si on ne fait pas n’importe quoi sur un terrain, on pourra regarder sereinement le milieu de tableau. »

Une semaine après avoir fait chuter Déville/Maromme, Laurent Ledemé va croiser sur sa route le FUSC Bois-Guillame, l’un de ses anciens coéquipiers à savoir Christophe Sorrentino, buteur pour son équipe le week-end passé. « Il doit être plus âgé que moi de quelques mois (NDLR : en réalité, les deux hommes sont nés en mars 1981), comme quoi les vieux sont toujours là et bien là (rires). »

Claude Séveno Paris Normandie

 

l' impartial 28 SEPTEMBRE

PARIS NORMANDIE 18/09/2017

PARIS NORMANDIE 04/09/2017

PARIS NORMANDIE 02/09/2017

L'IMPARTIAL 31/08/2017

L'IMPARTIAL 10/08/2017

 

Le 06/08/2017

INTERVIEW FOOT NORMANDIE

Sans-titre.jpg

Eric Ratsimbazafy :

« Un nouveau challenge à relever »  août 6, 2017 Thomas FootNormandie 

A la suite suite de plusieurs expériences sur les bancs de l’US Quevilly et du Grand-Quevilly FC, Eric Ratsimbazafy est devenu depuis peu le nouvel homme fort du Romilly Pont-Saint-Pierre FC (Régional 1). A cette occasion, la rédaction est allée à la rencontre de l’ancien milieu de terrain de poche de Rouen, Levallois, Evreux et Oissel. Entretien :

« A la surprise générale », vous avez été nommé en mai dernier à la tête de l’équipe première du Romilly Pont-Saint-Pierre FC (Régional 1). Du haut de vos 40 ans, un nouveau défi s’offre donc à vous après une expérience en demi-teinte du côté de Grand-Quevilly. Dès lors, ce nouveau départ est-il avant tout un soulagement pour vous ?

  • Eric Ratsimbazafy : Ce n’est pas un soulagement ! Il s’agit d’une expérience supplémentaire et d’un nouveau challenge à relever dans un club où je pourrais travailler sereinement.

D’ailleurs, le championnat s’annonce particulièrement indécis en raison des récentes mutations consécutives à la réforme territoriale des championnats régionaux et nationaux. Dès lors, quel sera l’objectif poursuivit par le club au cours des mois à venir en Régional 1 ?

  • Eric Ratsimbazafy : Les objectifs du club seront multiples, à savoir le maintien, le renforcement de l’esprit familial qui y règne, l’apport d’une identité de jeu et la progression des joueurs.

D’ailleurs, votre recrutement s’inscrit dans cet objectif. En dépit des départs de Tristan Blanchard et Valentin Peltier, Romilly Pont-Saint-Pierre enregistre quelques renforts dont celui de Laurent Ledémé. En tant qu’entraîneur du club, êtes-vous satisfait de votre mercato estivales ? D’autres mouvements sont-ils encore à prévoir ?

  • Eric Ratsimbazafy : J’en suis satisfait car l’alliance d’expérience et de jeunesse devrait être un plus pour la saison. D’ailleurs,  aucune arrivée supplémentaire n’est prévue sauf si une occasion se présente.

Avant d’être l’entraîneur du Romilly Pont-Saint-Pierre FC, vous êtes également un fin observateur du football régional. A ce sujet, que pensez-vous de la réforme des championnats régionaux et nationaux ?

  • Eric Ratsimbazafy : Le N2 et le N3 élèveront forcément le niveau des championnats, ce dernier sera l’élite de la Normandie, des clubs seront à suivre attentivement (Mondeville, Gonfreville, Rouen, Dieppe…) et le titre régional aura tout son sens.

 


En savoir plus sur http://footnormandie.fr/eric-ratsimbazafy-nouveau-challenge-a-relever#0fjOSVGYdJvmeCvP.99

 

 

CONCOURS DE PRONOSTICS : faites vos jeux !!